Le Design :
 
Il fait penser à un croisement entre la Kobe 8 et la Kobe Venomenom V sa petite sœur. Ce qui lui donne un design un peu orthodoxe.Quoiqu'assez efficace :c'est clair que ce n'est pas la basket qui fera se retourner tout le monde.Et encore moins celle qui vous couvrira de ridicule. Bref nous avons affaire à une chaussure bien faite et bien finie. Plus indiquée pour un survétement qu'un jean.
La Traction :
 
Si vous avez aimé la traction de la Kobe 8, vous allez adorer celle de la Kobe 9. C'est tout simplement impressionnant. Sur toutes les surfaces, vous avez la garantie qu'elle ne vous lâchera pas.Pour tout dire, j'ai poussé les choses jusqu'à l'essayer le temps d'une séance de shoot sur un terrain détrempé. Et même là je parvenais à avoir des appuis.Une merveille de grip…. Absolument rien à dire. Alors que la Kobe 8 était déjà largement au dessus. La Kobe 9 fait mieux.
Le Cushioning :
 
La KB9 nous remplace de l'EVA et des inserts de Zoom par une semelle intérieure en Lunarlon. Du coup, le cushioning en est infiniment amélioré comparé à la KB8. Il est assez spongieux et amorti bien les impacts au sol. En restituant parfaitement l’énergie appliquée.Clairement une réussite pour des «Low ». Vous avez vraiment le cushioning d'une High...
Le Floor Contact :
 
Le pied est situé assez bas, mais contrairement à la KB8 le rendu au sol est très moyen. L’épaisseur de la semelle en Lunarlon y est pour beaucoup. Du coup ce que l'on a gagné  en cushioning ; on l'a perdu en sensations. Ceci dit la transition est assez bonne, mais moins rapide et incisive que la KB8.
Le Fit :
 
Elle taille de façon assez grand, les personnes au pied fin devront voir une demi pointure en dessous. En fait, il existe un espace dans la partie avant de la chaussure. Il est situé au dessus des orteils,qui peut être désagréable  pour ceux qui aiment que le pied soit bien à l'étroit dans la chaussure. Autre chose assez curieuse, du moins au début, les rainures de la semelle intérieure sensées empêcher le pied de glisser, sont assez peu agréables au contact. Mais tout rentre vite dans l'ordre une fois qu'on a pris l'habitude. Ceci dit, la chaussure est confortable et se casse très vite.
 
Le Support :
Si on a connu le support très ferme et très virile de la KB8, qui une fois lacée donnait l'impression qu'une main ferme vous maintenait le pied dans vos déplacements. Là, on constate vite que ce n'est pas le cas. Je ne saurais dire si c'est à cause du système de laçage ou du Lunarlon. Mais la main s'est vraiment ramollie. Ceci dit cela reste très bon,aucun souci majeur à ce niveau
 
Durée de vie :
 
L' Engineered Mesh qui recouvre la tige a déjà fait ses preuves dans le running et sur d'autre baskets. Donc c'est du mesh structuré ce qui vous garantie une bonne durée de vie. Contrairement au KB8 qui avaient tendance à se déchirer assez vite, si on serrait trop fort. Les KB10 aussi d'ailleurs. Le souci ici c'est le Lunarlon ; qui selon une étude de Nike est une mousse absorbante à mémoire de forme retardée.Ce qui veut dire qu'après un certain temps ; la mousse ne reprend plus sa forme initiale. Et ne joue plus son rôle. Concrètement, elle n'amortira plus les impacts au sol. Même si cela arrive après quelques temps . (1 ou 2 ans). Ceux qui ont porté la Hyperdunk 2012 pendant longtemps savent de quoi je parle… Mais ceci étant, elle vous fera bien une saison entière, sans aucun souci.
Conclusion :
 
La KB9 est une bonne évolution de la KB8, au niveau de la tige qui est plus durable aussi bien qu'au niveau du cushioning qui est plus aboutie,et la traction plus élaborée. Sortie de là, elle a des défauts qui peinent à la rendre aussi attachante que la KB8. Son support qui est moins bon que sa prédécesseuse, sa transition qui est plus lente, la semelle qui est toujours aussi friable sur les surfaces dures. Bref , Evolution ne veut pas dire Révolution.Et c'est clairement le cas ici. Pour ceux qui veulent continuer à jouer en Kobe à tout prix, et ceux qui découvrent la franchise : c'est une bonne cuvée...Pour les autres, qui possèdent déjà la KB8. Pas vraiment de raison de changer….. Elle est barrée sur son segment par la D ROSE 4,5 et la CP3 VII, qui lui sont largement supérieures. Mais peut-on résister à l'appel du Black Mamba… ?
VERDICT DU COACH MIGUELITO : STARTER DE TYPE ALL STAR

A LIRE AUSSI