TEST DE LA NIKE HYPERCHASE

Nike_Net_Collectors_Society_HYPERCHASE_ISO_native_1600

 
Le Design :
Il est inspiré selon Nike des avions de chasse de l'US Air Force. Et cela se confirme dans sa coupe assez épurée .Dont les angles profilés et les formes rebondies ne sont pas sans rappeler l'aviation.Et bien sur l'aérodynamique.
Pour se résumer si vous passez une Nike Zoom Crusader; une Kobe 8 et une KD VI dans un shaker.Vous obtenez une Hyperchase….Ce qui n'est pas vraiment pour nous déplaire vu les références citées.  En jean, comme en short, la Hyperchase tire assez bien son épingle du lot...
La Traction :
Assise sur des pods de formes cylindriques, une nouveauté...Elle dépend exclusivement des modèles de semelle. Si vous optez pour un modèle à semelle translucide, le grip sera vraiment très peu performant sur du indoor ( parquet moyennement propre) et dangereux outdoor sur terrains humides. En revanche les semelles classiques sont plutôt bonnes en matière de grip.Bien sur à ce niveau rien d'exceptionnel.
Le Cushioning :
L'amorti est bon dans l'ensemble même pour les Big Men. Ceci dit, il est assez ferme.Et techniquement on est pas sur du Zoom ; mais plutôt sur une mousse qui n'est pas sans rappeler celle qui entoure le Zoom de la Nike Run the One. A la différence que celle-ci dispose du Zoom.De fait, son amorti est infiniment plus élaboré. Pour faire court :un amorti de bonne qualité mais sans plus.
Le Floor Contact :
Le pied assez haut sur la chaussure, mais donne un bon rendu des sensations du sol. Il y a une excellente transition, malgré la rigidité de la semelle intérieure. La chaussure se déforme bien dans les mouvements latéraux et les changements de direction. Comme la Kobe 8 difficile de la prendre en défaut… Le poids et les caractéristiques d'une chausse de running mais la rigidité et le maintien d'une chaussure de basket.
Le Fit :
Parce qu'assez étroite dans sa conception.Elle taille vraiment juste dans un premier temps. Et peu faire un peu mal sur la partie avant . Après une semaine d'usage intensif, elle épousera parfaitement les contours de votre pied. Et tout rentrera dans l'ordre. Si vous avez le pied assez plein,une demi- taille ou une taille au dessus est conseillée. En tous les cas, je recommande solidement de l'essayer avant de l'acheter…
Le Support :
Il est très moyen pour les gros gabarits, l'expérience risque d’être peu concluante voire pénible. La chaussure est fine, donc une grosse sollicitation sur des appuis extérieurs et le pied glisse sur la semelle intérieure. Pas terrible. Pour les personnes ayant des chevilles fragiles, je conseille vivement de voir ailleurs...
Durée de vie : Dans la moyenne de ce que l'on trouve sur le marché. Le mesh et le plastique recouvrant la partie avant de la chaussure y sont pour beaucoup.Petit bémol si vous jouez en outdoor. Les pods de la semelle extérieure s'usent très vite sur le goudron.
Conclusion :
La marque de l'Oregon nous concocte un modèle de milieu de gamme assez abordable financièrement. Sans faire dans le discount au niveau de la dotation. Toutefois, il ne s'agit pas d'une chaussure faite pour la compétition intensive.Le maintien et la stabilité font largement obstacles à de telles ambitions. Mais, bel et bien faite pour des personnes jouant de façon occasionnelle et peu intensive. Barrée par la Curry 1 et la Clutchfit Low de chez Under Armour, et la Hyperrev 2015 qui sont dans la même tranche tarifaire et possédant des performances supérieures. La Hyperchase peine à séduire… Elle est positionnée comme la Pro Model de James « The Beard » Harden l'arrière des Houston Rockets qui depuis a signé chez Adidas. Tout un symbole...

Verdict de Mr Miguelito : Remplaçant de luxe

A LIRE AUSSI